Derniers récipiendaires du prix Valiadis

2016 : M. Achilleas Papakonstantis, «pour ses excellents résultats généraux et pour la qualité de son mémoire de maîtrise en histoire du cinéma intitulé Ciné-tracts  68/69.  Un  dispositif  de  contre-savoir  et  de  contre-pouvoir».

2015 : M. Matthieu Pellet, pour sa thèse intitulée Conceptions et représentations comparées du “héros”, une catégorie complexe. Etude comparative des données épiques grecques et vétéro-testamentaires.

 


Historique

Les Amitiés gréco-suisses ont institué en 1963 le «Prix Constantin Valiadis», en souvenir du fondateur de la paroisse grecque orthodoxe de Lausanne, l’archimandrite Constantin Valiadis, décédé cette même année. Ce prix est décerné une fois par année par l’Université de Lausanne ; il récompense en principe alternativement, une année sur deux, un étudiant suisse et un étudiant grec qui se sont distingués par un mémoire ou une thèse ; lorsque le récipiendaire est un étudiant suisse, son travail doit obligatoirement être en rapport avec la Grèce. En 1988, l’assemblée générale des Amitiés  gréco-suisses a voté la création d’une fondation destinée au financement du prix (Fondation des Amitiés gréco-suisses pour le financement du Prix Constantin Valiadis) ; la Fondation a été constituée devant notaire le 24 février 1989. La fortune de la Fondation est gérée par la Société de gestion des biens universitaires vaudois (GBUV).

Prix-Valiadis-Historique

Récipiendaires (liste non exhaustive)

-2014 Madame Caterina Martini, pour son mémoire de maîtrise en archéologie intitulé : Fusaïoles et pesons d’Erétrie. Une étude de poids qui ne tient qu’à un fil

-2013 Madame Giovanna Signorini, pour son mémoire en grec ancien intitulé : ΥΜΗΝ ΥΜΗΝΑΙΕ

-2012 Monsieur Gaël Grobéty, pour sa thèse de doctorat en grec ancien intitulée : Guerre de Troie, guerres des cultures et guerres du Golfe. Les usages de l’«Iliade» dans la culture écrite américaine contemporaine

-2011 Monsieur Guy Ackermann, pour son mémoire en archéologie intitulé: Un banquet pour Athéna? La céramique hellénistique d’un dépotoir de l’Athenaion d’Erétrie

-2010 Monsieur Sylvian Fachard, pour sa thèse de doctorat en archéologie intitulée : Les fortifications du territoire d’Erétrie. Etude sur la défense de la Chôra aux époques classique et hellénistique

-2009 Monsieur Dimitri Andronicos, pour son mémoire intitulé : Quaestio mihi factus sum. Les Confessions d’Augustin : Une source pour penser le sujet moral et le rapport à soi

-2008 Madame Nadège Coutaz, pour son mémoire en littérature comparée intitulé : De la scène au roman. Les Antigone de Sophocle et d’Henri Bauchau en dialogue

-2007 Madame Aurélie Matthey, pour son mémoire en philosophie antique intitulé : Tragédie en acte et théorie de la tragédie. Confrontation entre l’Œdipe-roi de Sophocle et la Poétique d’Aristote

-2006 Madame Lorraine Pidoux, pour son mémoire en archéologie intitulé : Le regard amoureux Madame Virginie Binggeli, pour son mémoire en épigraphie grecque intitulé : L’achat de prêtrise : acte civique ou transaction lucrative ? Monsieur Simon Butticaz, pour son Diplôme de spécialisation en Faculté de théologie et de sciences des religions intitulé : La finale des Actes entre parole et silence (Ac 28, 1631). Récits de fondation, mimèsis littéraire et rhétorique du silence

-2003 Madame Maria Vamvouri Ruffy, pour sa thèse en grec ancien intitulée : La fabrique du divin. Les hymnes de Callimaque à la lumière des hymnes homériques et des hymnes épigraphiques

-2002 Madame Annette Rosenfeld Loeffler, pour sa thèse en grec ancien intitulée : Discours, doctrine et communication. Réflexions sur la valeur didactique de l’expression poétique dans les fragments d’Empédocle

-2000 Monsieur Samuel Verdan, pour son mémoire de licence en archéologie classique intitulé : Erétrie au VIIIe siècle av. J.-C. Un temple hécatompédon pour Apollon ?

-1998 Madame Maria Vamvouri Ruffy, pour son diplôme de spécialisation en anthropologie de la Grèce antique intitulé : Fiction poétique et réalité historique. A propos de deux hymnes épigraphiques : les péans de Liménios à Apollon et de Philomède à Dionyos. Historique

-1997 Madame Valérie Scherler, pour son mémoire de licence en archéologie classique intitulé : Pyxide de Naples H3010. Lecture d’images (ou une cérémonie trop particulière)

-1996 Monsieur Thémélis Diamantis, pour sa thèse en psychologie intitulée : Appréhension d’objet, constitution du savoir et transmission des connaissances dans le freudisme. Reflet des âmes, miroir d’une science

-1995 Monsieur Laurent Paratte, pour son mémoire en grec ancien intitulé : Enonciation et pragmatisme chez Démétrios, «Du style»

-1994 Monsieur Evangelos Pteroudis, pour son mémoire de maîtrise en sciences politiques intitulé : Les théories migratoires. Une approche par les rapports de pouvoir

-1993 Madame Annette Loeffler, pour son mémoire de licence en grec ancien intitulé : L’élégie aux Muses de Solon. Argumentation et perspective énonciative.

-1992 Monsieur Zacharias Andriotis, pour son diplôme en économie politique

-1991 Madame Anne-Julia Sauer Voillat, pour son mémoire de licence en grec ancien intitulé : Du barbare καταπληκτικός au sage de l’âge d’or. Les «Keltika» de Posidonios

-1990 Madame Claire Demetra Spirou, pour sa thèse de droit intitulée : La banque européenne d’investissement. Aspects juridiques de ses opérations de financement

-1989 Madame Danielle Maeder, pour son mémoire de licence en grec ancien intitulé : Lucien, héritier d’Homère. «L’histoire vraie» dans ses rapports avec «L’Iliade» et «L’Odyssée»

-1988 Madame Anna Kokkevis-Zepos Savva, pour son mémoire de licence en sciences politiques intitulé : L’union politique européenne

-1987 Monsieur Marc de Perrot, pour son mémoire de licence en grec ancien intitulé : Dessinemoi un Sabéen ! La vision de l’autre dans le traité «Sur la Mer Rouge» d’Agatharchidès de Cnide

-1985 Monsieur Pierre-Antoine Mottier, pour son mémoire de licence en grec ancien intitulé : Les inscriptions du mécanisme d’Anticythère

-1984 Monsieur Démétrios Kokkonis, pour la qualité de ses études à la Faculté des Lettres

-1982 Monsieur Jean-Louis Vial, pour la haute qualité de ses études et son mémoire de licence en grec ancien intitulé : L’idéal héroïque chez Homère et Tyrtée

-1981 Monsieur Stavros Spiliadis, pour le sérieux de ses études en chimie et la haute qualité de sa thèse

-1980 Monsieur Silvain Bocksberger, pour son mémoire de licence en grec ancien intitulé : La figure d’Alcibiade dans l’œuvre de Thucydide

-1979 Monsieur Michel Vergitsis (sciences)

-1978 Madame Maria Papantoniou (SSP)

-1977 Madame Suzanne Demotz, pour son mémoire en grec ancien intitulé : «Les Bacchantes» d’Euripide. Le conflit du mécanisme et de la cité

-1975 Madame Fabienne Burkhalter, pour son mémoire en grec ancien intitulé : Deux épinicies de Pindare : la quatrième Pythique et la neuvième Olympique. Unité et genre

-1965 Monsieur Claude Bérard (archéologie classique)

-1964 Monsieur Gerasimos Notaras (sciences politiques)